fbpx
Tout savoir sur les hébergements éco responsables

Tout savoir sur les hébergements éco responsables

Que ce soit en France ou dans d’autres pays du monde, les actions se multiplient pour préserver les ressources naturelles de la planète. Conscients des enjeux environnementaux actuels, les voyageurs sont eux aussi aujourd’hui en quête de vacances plus responsables. Ils se tournent alors de plus en plus vers un tourisme vert, plus durable et respectueux de la nature.
Dans cette démarche de vacances écologiques, les lieux d’hébergement s’inscrivent également dans la mouvance en proposant des habitats en harmonie avec la nature et respectueux de l’environnement.

Alors, quelles sont les caractéristiques de ces hébergements éco responsables ? Quels sont les labels qui les définissent ? Partez avec nous à la découverte de ces nouveaux lieux qui vous reconnecteront à l’énergie de la nature.

 

Qu’appelle-t-on hébergement éco responsable ?

Un hébergement éco responsable ou encore appelé établissement touristique durable représente une très bonne alternative à l’hôtellerie traditionnelle. Ce type d’hébergement s’inscrit dans une démarche de développement durable prenant en compte à la fois le côté écologique, social et économique.

 

Quels sont les critères qui définissent un hébergement éco responsable ?

Pour devenir un habitat éco responsable, les lieux d’hébergements doivent répondre à plusieurs critères.

Construction écologique

Un bâtiment éco responsable doit être tout d’abord respectueux de l’environnement et il doit s’inscrire harmonieusement dans la nature environnante. Pour sa construction, les matériaux écologiques locaux seront alors privilégiés.

Parmi les éco matériaux, nous trouvons :
• La terre pour réaliser des briques en terre crue
• L’argile pour réaliser des briques en terre cuite,
• La paille,
• Le bois issu des forêts suivant une gestion durable (et non accentuant la déforestation)
• Le béton cellulaire composé d’eau, de gypse, de poudre d’aluminium, de chaux, de ciment, et de sable,
• La brique silicocalcaire obtenue grâce à un mélange d’eau, de sable et de chaux,
• Le béton de chanvre obtenu à partir d’un mélange de chanvre et de chaud.

Par exemple, un chalet en bois en montagne sera plus écologique qu’un immeuble en béton et il s’inscrira harmonieusement dans le paysage.
Concernant son isolation, le bâtiment doit aussi utiliser des matériaux naturels tels que la laine de mouton, la laine de bois, la laine de coton, la laine de chanvre, le lin, la plume ou encore la ouate de cellulose obtenue à partir du recyclage de papiers.

Pour les murs seront utilisés des peintures écologiques ou des enduits naturels faits à base de terre, de chaux et de plâtre accompagnés de pigments naturels pour la couleur tels que les extraits d’ocres, d’argiles ou de terres colorées.

Une source d’énergie écologique

Un établissement éco responsable disposera de sa propre énergie écologique. Par exemple, il installera sur son toit des panneaux solaires pour produit l’électricité nécessaire pour l’éclairage et les branchements électriques.

Selon l’emplacement de l’hébergement, il peut être aussi envisagé de mettre une éolienne domestique qui produira de l’énergie grâce au vent. L’établissement peut aussi choisir un fournisseur d’énergie verte comme Enercoop ou encore Planète Oui.
Concernant le chauffage, l’établissement peut utiliser le bois comme source d’énergie renouvelable ou entreprendre l’installation d’une pompe à chaleur géothermique qui captera la chaleur des sols pour la diffuser ensuite dans les pièces.

Une consommation d’eau réduite

Être éco responsable c’est aussi penser à la gestion des ressources naturelles. Nous savons à quel point les aménagements touristiques traditionnels consomment de grandes quantités d’eau par exemple.
Un hébergement éco responsable veille à sa consommation en eau et applique une gestion raisonnée de cette ressource. Par exemple, le lieu peut récupérer l’eau de pluie pour arroser ses dépendances. La consommation d’eau pour les douches est limitée grâce à certains équipements, comme la pommette de douche économe. Idem pour la chasse d’eau, un économiseur d’eau peut être installé dans le réservoir des w.c.. Dans les cuisines seront privilégiés les régulateurs de jets.

Gestion des déchets

Un hébergement éco responsable est aussi soucieux de sa production de déchet et de leur gestion. Il va mettre en œuvre certaines pratiques pour limiter leur production et optimiser leur recyclage.
Les produits d’entretien utilisés par la structure seront naturels, mais aussi soit en format solide soit dans un contenant biodégradable. Pour les courses, les produits vendus au détail seront privilégiés pour réduire la production d’emballages notamment en plastique.
Le lieu installera aussi des poubelles de recyclage afin que chaque visiteur et employé puisse trier ses propres déchets.

Une restauration locale et bio

Si l’hébergement touristique dispose d’un service de restauration, il privilégiera alors les produits locaux, bios et de saison. Il proposera ainsi une nourriture saine à ses hôtes tout en faisant fonctionner l’économie locale en achetant aux producteurs de la région.
Le menu de son restaurant sera composé de plat fait maison.

Des chambres avec du mobilier et de la literie écologique

L’aménagement des chambres dans les hébergements éco responsables a aussi son importance. Il sera privilégié une literie naturelle et bio constituée d’un matelas par exemple en latex 100 % naturel et de draps en cotons bios, en chanvre ou encore en lin.
Le mobilier sera en bois ou chinés, d’occasion.

Des activités de tourisme vert

Certains hébergements peuvent proposer des formules plus complètes comprenant la restauration, l’hébergement et aussi des activités de plein air. Ces loisirs proposés doivent bien évidemment s’inscrire aussi dans une démarche de développement durable, respectueuse des biosystèmes.
Ces activités peuvent être des découvertes de la région en vélo, découvrir des milieux naturels avec un guide, faire des randonnées, visiter le patrimoine culturel et historique du coin.

Une valorisation des artisans locaux et du patrimoine environnant

Un établissement éco responsable valorise le savoir-faire local en exposant dans ses locaux différents produits artisanaux (fromages, miels, charcuteries, objets du terroir…). Il peut aussi exposer sur ses murs les artistes de la région.
Il fait découvrir à ses hôtes le patrimoine culturel, historique et naturel de la région.

Respect des employés et prix abordables

Un hébergement engagé dans le développement durable va plutôt employer des personnes habitant la région afin de participer à l’économie locale et au bien-être social de la région. Les locaux sont ainsi acteurs de l’éco lieu.
Les prix des séjours dans ces établissements sont corrects. C’est-à-dire ni trop bas pour ne pas exploiter le personnel, ni trop onéreux pour respecter ses hôtes.

Sensibilisation des voyageurs aux gestes responsables

Pendant tout le séjour des voyageurs dans son établissement, le propriétaire veillera à les sensibiliser aux gestes responsables et au respect de l’environnement. Cela passera par la transmission des engagements écologiques du lieu, mais aussi par des activités respectueuses de la nature.

Quelles sont les formes d’hébergements écoresponsables ?

Nous trouvons différents types d’hébergement s’inscrivant dans une démarche de tourisme durable. Il peut s’agir :
• D’hôtels,
• De locations de logements,
• Des maisons d’hôtes,
• Des gîtes,
• Des Campings,
• Des lodges,
• Des hébergements insolites comme les cabanes suspendues, les yourtes, les Tiny House…
Il y a donc différentes structures qui peuvent répondre à un habitat d’accueil à la fois écologique, social et économique.

Comment reconnaître un hébergement écoresponsable ?

Pour programmer votre prochain voyage ou vacance responsables, voici les principaux labels écologiques qui vous permettront de trouver un hébergement respectueux de l’environnement.

Le label international la Clef Verte

La Clef Verte représente le premier écolabel français présent dans 65 pays dans le monde. Ce label valorise le tourisme durable à travers des hébergements et des restaurants écoresponsables. Ces structures peuvent être : des hôtels, des campings, des gîtes, des logements meublés en location saisonnière, des chambres d’hôtes, des résidences de tourisme, des villages et des centres de vacances, des auberges de jeunesse, des restaurants.
Ces structures s’inscrivent dans une démarche écologique avec pour objectif d’évoluer en permanence vers les meilleures pratiques recommandées par l’écolabel Clef Verte.

Les critères des structures La Clef Verte

Les critères du label Clef Verte (Green Key) sont établis au niveau international par la Foundation for Environmental Éducation. Ils sont réactualisés tous les 4 ans en tenant compte des nouvelles technologies.
Parmi ces critères, les établissements doivent :
• Avoir une politique environnementale,
• Sensibiliser ses hôtes à l’environnement,
• Gérer de manière raisonnée l’eau,
• Réduire et trier ses déchets,
• Gérer de manière écologique l’énergie,
• Faire des achats responsables,
• Offrir un cadre de vie sain.
Aujourd’hui 855 établissements sont labellisés La Clef Verte en France.

Ecogîte en France

Le label Ecogîte a été créé en 2003 par l’association des Gîtes de France. La région PACA en est l’initiatrice.

Les Ecogîtes correspondent à des structures d’accueil chez l’habitant en milieu rural qui se sont engagées dans une démarche de préservation de l’environnement et des écosystèmes.

Aujourd’hui nous comptons plus de 320 Ecogîtes en France qui remplissent les critères suivants :
• Faire des économies d’énergies et privilégier les énergies renouvelables (solaire, bois, éolien, hydroélectrique…)
• Pratiquer une gestion raisonnée des ressources en eau (récupération de l’eau de pluie, limitation des consommations)
• Tri sélectif des déchets et limitation de leur production, pratiquer le compostage
• Respecter les paysages et l’intégration de l’hébergement dans son environnement
• Utiliser des matériaux naturels et recyclables qui ont un faible impact sur la nature
• Informer et sensibiliser les hôtes au respect de l’environnement et à la protection de la nature

Écolabel européen

L’écolabel européen concerne toutes les structures touristiques d’accueil et d’hébergement européen qui s’implique dans une démarche de développement durable. Cet écolabel a été initié en 1992 par la Commission Européenne.
Ce label permet de recenser les hôtels et les campings qui ont un faible impact sur l’environnement que ce soit au niveau des infrastructures que de la gestion des ressources ou des activités proposées.
Ce label valorise aussi les produits respectueux de l’environnement tels que l’habillement, les produits d’hygiène, l’ameublement.
Dans le domaine du tourisme, les hébergements doivent mettre en place une politique écologique dans leur établissement :
• Au niveau de la gestion des ressources naturelles, de l’énergie, des déchets
• Mettre en place une formation du personnel et une sensibilisation auprès des touristes,
• Utiliser uniquement des produits d’entretien écoresponsables,
• Valoriser les modes de transports non polluants.

Green Globe Certified

Green Globe Certified correspond à une certification internationale du tourisme durable reconnue par l’Organisation Mondiale du Tourisme et le World Travel and Tourism Council. Cette certification comprend 44 critères environnementaux comme notamment :
• les émissions de gaz à effet de serre,
• la gestion des ressources naturelles,
• la protection de la biodiversité,
• la gestion des déchets,
• la gestion de l’énergie,
• la gestion de la pollution sonore,
• la qualité de l’air.
Ce label a pour objectif de valoriser et d’accompagner les professionnels du tourisme qui adoptent une démarche environnementale et sociale responsable de leurs activités. Nous retrouvons la certification Green Globe dans plus de 80 pays dans le monde.

Les gîtes Panda de WWF et Gîte de France

Pour les amoureux de la Nature et des zones protégées, découvrez les Gîtes Panda développés par l’association WWF et Gîte de France. Il s’agit d’hébergements bâtis dans des zones naturelles telles que les parcs naturels nationaux et régionaux, dans les zones Natura 2000, les réserves naturelles. Ces gîtes Panda sont donc au plein cœur d’une nature préservée qui offre des circuits touristiques d’observation de la faune et de la flore environnantes.

Hôtel au Naturel

Le label Hôtel au Naturel a été développé en 1998 par des hôteliers précurseurs en matière de développement durable et soutenu par la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.
Aujourd’hui le label Hôtel au Naturel regroupe au total 19 établissements situés dans un site naturel privilégié adapté au tourisme vert. Ces établissements permettent ainsi de découvrir des territoires d’exception tels que les Parcs naturels régionaux, les Parcs Nationaux, les territoires de futurs Parcs naturels régionaux, les zones limitrophes prolongeant naturellement ces territoires d’exception, les zones classées Patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’engagement d’Hôtel au Naturel est d’offrir un hôtel intégré dans son environnement, en rapport avec l’architecture locale, à la campagne ou dans un village avec accès direct à la campagne. Ce lieu est l’ambassadeur des bonnes pratiques privilégiant le respect et la protection de la nature.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.