Connexion / Inscription

Blog
Ces articles vont vous faire voyager!
Visite Historique: 20 lieux et monuments du Paris disparu

Visite Historique: 20 lieux et monuments du Paris disparu

La ville de Paris offre aujourd’hui parmi les monuments les plus connus au monde. Cependant, notre capitale, à travers les âges, à vu de nombreux monuments historiques construits puis détruits.

Nous vous offrons à travers cet article une visite historique au coeur du Paris perdu et disparu.

 

1. Les différents visages de la place de la Bastille (4, 11, 12èmes)

Pour de nombreux français, la Bastille rime avant tout, et à juste titre, avec la révolution française. Cette place emblématique semble être celle à avoir connu le plus de changements:

  • La Forteresse: Le plus connu de ces édifices est bien évidement la forteresse de la Bastille, construite à la fin du XIVème siècle et détruite immédiatement après la révolution. Emblème de l’arbitraire royal, la prise de la bastille marqua le début de la révolution française.

  • La fontaine de la Régénération: Suite à la destruction de la forteresse de la Bastille, l’actuelle place était devenue un terrain vague. C’est alors que fut érigée en 1793 cette fontaine représentant une femme égyptienne, dont l’eau coulait…des seins. De conception extrêmement fragile, la fontaine ne survécu que quelques années.

  • L’éléphant de la Bastille: Immortalisé par Victor Hugo dans Les Misérables, le projet d’éléphant de la Bastille, qui ne fut jamais terminé et dont la construction commença en 1814 fut finalement abandonné. Il sera totalement détruit en 1846.

  • La gare de la Bastille: Enfin, pour finaliser avec les incroyables bouleversements de cette place, sachez qu’a l’emplacement de l’actuel Opéra Bastille se trouvait une gare qui opéra de 1850 à 1969. Ci-dessous, une photo de ladite gare en 1900.

 

2. Le quartier du Parvis Notre-Dame (4ème)

A la place de l’actuel parvis se trouvait un véritable petit quartier médiéval, avec ses rues (Rue Neuve-Notre-Dame, Rue de Venise, rue aux Coulons…). Tout ce quartier fut détruit dans le cadre de la restructuration décidée par le Baron Haussmann.

Sur l’actuel parvis, vous pouvez discerner le tracé des rues de cet ancien quartier. 

A noter qu’il y eu bien évidemment de très nombreux autres quartiers détruits à cette époque.

 

3. Le Triomphe de la Révolution sur l’Arc de Triomphe (8ème)

Entre 1882 et 1885, notre célèbre Arc était couronné d’un spectaculaire groupe monumental (qui n’est pas sans rappeler celui de la porte de Brandebourg en Allemagne). Cette version en plâtre devait précéder une version en bronze…ce qui ne sera jamais fait.

 

4. Le Palais du Trocadéro (16ème)

Construit pour l’exposition universelle de 1878, ce palais est finalement détruit en….1935. Le palais actuel, suitée sur la place du Trocadéro, s’appelle en fait Palais de Chaillot, et fut construit en 1935, immédiatement après la destruction du Palais du Trocadéro.

 

5. Le globe céleste (7ème)

Attraction phare de l’exposition universelle de 1900, cette boule de 45 mètres de diamètre était située aux pieds de la Tour Eiffel. Cependant, c’est un accident qui scellât son destin: l’effondrement d’une passerelle de l’attraction tua 9 personnes.

 

7. La Bièvre (5 et 13èmes)

Vous ne le savez peut être pas, mais la Seine avait une petite soeur! La Bièvre était en effet un cours d’eau naturel qui traversait les 5ème et 13ème arrondissements. Et là encore, c’est le Baron Haussmann qui eu raison d’elle!

 

8. Le Palais des tuileries (1er)

Le Palais des Tuileries eu une importance capitale dans l’histoire moderne française: Résidence successive de Rois et d’Empereurs: Louis XIV, Louis XVI, les deux Napoléons etc…,  il connu également des évènements majeurs de l’histoire, comme la prise des Tuileries de 1792, au cours de laquelle 600 gardes suisses furent massacrés par les révolutionnaires. Mais c’est un nouvel évènement majeur qui aura raison de ce palais: il fut effectivement incendié du temps de la commune de Paris en 1871.

Vous pouvez d’ailleurs constater sur la photo le palais derrière l’arc du carrousel. Il faisait donc face au Louvre.

 

9. Les Statues de la Place de la Concorde (8ème)

Sur cette emblématique place parisienne se dresse aujourd’hui fièrement l’obélisque de Louxor…mais il n’en fut pas toujours ainsi…A l’image de la Bastille, la place refléta les différentes évolutions politiques de la nation.

  • La Statue de Louis XV: Installée en 1763, la statue est détruite en 1792, après l’abolition de la monarchie.

  • La Statue de la Liberté: Instaurée en 1793, soit quasiment immédiatement après la destruction de la statue de Louis XV, elle est retirée en 1800, après la prise de pouvoir de Napoléon 1er.

Alors queLouis XVIII puis Charles X avaient décidé d’y ériger une statue en l’honneur de leur frère Louis XVI, c’est finalement l’obélisque qui y sera installé en 1836.

 

10. Statue de Louis XIV – Place Vendôme (1er)

Place construite en 1686, sous Louis XIV, c’est donc tout naturellement que se dressait en son centre une statue équestre de…Louis XIV, érigée en 1692. Elle fut détruite suite à la révolution, en 1792. 

 

11. Les statues de la Place des Victoires (1, 2èmes)

Statue de Louis XIV: Les connaisseurs nous diront qu’il y a toujours aujourd’hui une statue de Louis XIV sur cette place…mais celle dont nous parlons ici est la statue d’origine…et elle était bien différente!

On y voyait Louis XIV couronné par la victoire, avec à ses pieds les nations vaincues représentée en 4 esclaves! Comme pour sa consœur de la place Vendôme, elle fut détruite en 1792, à la révolution. Décidément, entre Haussmann et la Révolution…!

Statue du Général Desaix: Inaugurée par Napoléon, en l’honneur de ce général ayant combattu en Egypte et en Italie, la statue sera détruite en 1814.

Il faudra attendre 1822 pour voir l’arrivée de l’actuelle statue de Louis XIV.

 

12. Cimetière des innocents (1er)

A l’emplacement de la place Joachim-du-Bellay, dans le quartier des hallesse trouvait un cimetière: le cimetière des innocents.  D’origine mérovingienne, il était le principal cimetière parisien. L’accumulation de cadavres fut tel que le sol du cimetière dépassait de 2 mètres celui des rues. On estime que sous Philippe Auguste déjà, prêt de 2 millions de parisiens y avaient été enterrés. Il fut fermé pour raison sanitaires en 1780.

 

13. Eglise Saint-Jacques de la Boucherie (4ème)

Vous connaissez probablement la Tour Saint Jaques, Rue de Rivoli? Et bien cette tour appartenait à une église: l’Eglise Saint-Jacques de la Boucherie.

Fondée dès le XIIème siècle, elle fut démolie en 1797, après la révolution.

 

14. Eglise Saint André des Arts (6ème)

Située sur la place Saint André des Arts, cette église construite au XIIIème siècle fut également détruite après la révolution. A noter que Voltaire y avait été baptisé, le 22 novembre 1694.

 

15. Tour de Nesle et la muraille de Philippe Auguste (6ème)

Il ne reste aujourd’hui que très peu de vertiges de la muraille de Philippe Auguste. L’une de ses tours les plus imposantes, le Tour de Nesle, se trouvait à l’ouest de l’actuelle Bibliothèque Mazarine. Construite au XIIIème siècle, elle fut détruite en 1665.

 

16. Tour du Temple (3ème)

Construite en 1240, elle fut le lieu d’emprisonnement de Louis XVI et de sa famille. C’est d’ailleurs dans cette prison que mourra Louis XVII, à l’âge de 10ans. Napoléon fit raser la tour en 1808.

 

17. Les moulins de Montmartre (18ème)

Il y avait une quinzaines de moulins sur la butte! Il n’en reste cependant plus que 2 aujourd’hui: La Blute Fin et le Radet.

 

18. Les entrepôts à vin de Bercy (12ème)

Oui, c’est vrai, Cours Saint Emilion est très agréable et sa reconversion plutôt réussie…mais on est bien loin de l’ambiance qui pouvais régner à l’époque!

En 1878, c’était le plus grand marché viticole au monde! Le quartier tombera cependant en désuétude à partir des années 1960.

 

19. Vélodrome d’Hiver- Vel d’Hiv (15ème)

Tristement célèbre du fait de la rafle du Val d’Hiv, ce grand palais des sport inauguré en 1909 fut détruit en 1959. Il se situait Rue Nélaton.

 

20. Halles de Paris

Le grand marché de gros alimentaire, situé alors en plein coeur de Paris et immortalisé par Zola dans son romain « Le Ventre de Paris » a été déménagé dans la commune de Rungis au début des années 1970. 

 

N’hésitez pas à consulter nos articles sur les visites à thèmes de Paris:  Visite du Paris lugubre et macabre, des sites des principaux crimes politiques ou encore sombre voyage au coeur du Paris occupé.

Balades à Paris: 5 visites à thèmes de la capitale

Articles similaires

Laisser un commentaire