Connexion / Inscription

Blog
Ces articles vont vous faire voyager!
Visite Historique: Plongée dans l’Alfortville de la fin du XIXème siècle

Visite Historique: Plongée dans l’Alfortville de la fin du XIXème siècle

Ville ouvrière et populaire de la région parisienne, Alfortville fut fondée en 1885, après avoir été séparée de la ville de Maisons-Alfort par le chemin de fer. Nous vous proposons à travers cet article une plongée dans l’Alfortville de la fin du XIXème siècle, via des coupures de presse de l’époque. Un véritable voyage dans le temps destiné aux alfortvillais. Bonne visite!

Avant de démarrer, nous vous proposons ici quelques photos d’époque, afin de vous aider à vous situer dans l’ambiance de la belle époque.

La place de la mairie en 1900.
Mairie d’Alfortville
Rue Villeneuve, aujourd’hui rue Paul Vaillant Couturier

 

En 1886, la ville d’Alfortville comptait 6.500 habitants, contre près de 44.000 aujourd’hui. La ville de Créteil, peuplée aujourd’hui par 90.000 personnes comptait à l’époque 3.900 habitants et Bonneuil était un petit village de 500 âmes!

Vous pourrez également constater sur ce plan que seulement le nord de la ville était urbanisé. De nombreuses rues portent également des noms différents de ceux d’aujourd’hui.

 

1. L’inauguration de la Mairie

Ville récemment crée, il était normal pour Alfortville de disposer d’une Mairie. Ce fut chose faire en 1887.

4 octobre 1887

 

2 . Les Alfortvillais se baignaient dans la Seine!

Bien que difficile à imaginer aujourd’hui, c’était bien le cas à l’époque. Et cela menait parfois à quelques accidents…

8 juin 1887
6 juin 1893

 

3. Les maisons de campagne d’Alfortville

Alfortville était semble-t-il, notamment du fait de sa proximité avec Paris, un lieu idéal pour posséder un belle maison de campagne, pour y passer les week-ends. Comme dans tout les lieux de villégiature, les voleurs profitaient des moments d’absence des propriétaires pour aller faire quelques visites..

5 octobre 1887

 

4. Des vaches à Alfortville!

Puisqu’on est à la campagne…

25 décembre 1890

 

5. Seine: Des bateaux à vapeur bien ennuyeux…

Sans aviation ni autoroutes, la Seine était donc l’artère de passage obligée pour tous types de marchandises…et il semble que cela ne plaisait guerre aux alfortvillais…

22 septembre 1890

 

6. La Seine pour vous rendre à Paris.

Comme pour les marchandises, et sans bus 24 ou ligne 8, la Seine était également une artère privilégiée pour les transports en communs de l’époque…avec parfois quelques imprévus…

22 novembre 1897

 

7. Les avortements clandestins tournant au drame…

90 ans avant la légalisation de l’avortement et près de 50 ans avant l’accès au droit de vote, la vie des françaises et des alfortvillaises n’était pas souvent facile.

55 rue Véron

1885

Rue Louis-Blanc

17 décembre 1894

 

8. L’expression « se battre comme des chiffonniers » serait-t-elle née à Alfortville?

Jugez-en par vous même:

24 rue Traversière

4 janvier 1894

 

9. Une épidémie de variole…

Eradiquée en 1967, la variole était une maladie infectieuse d’origine virale très contagieuse.

1 août 1897

 

10. Trois cadavres pour le prix d’un

Les curieuses découvertes des chercheurs après un malheureux accident survenu sur la Seine.

25 août 1890

 

11. Les sordides faits-divers de la fin du XIXème siècle

Dans le cadre de notre recherche, des dizaines de faits divers concernant la ville d’Alfortville ont été identifiés. Nous avons sélectionné celui-ci, afin de vous donner une idée du niveau de détail et de description employé par la presse de l’époque.

4 septembre 1892

 

N’hésitez pas à consulter nos différentes visites à thèmes de Paris:

9 visites historiques de la capitale: Sites du Paris glauque, coquin, disparu…

Articles similaires

Laisser un commentaire