Connexion / Inscription

Blog
Ces articles vont vous faire voyager!
Visiter Londres : 10 incontournables du British Museum

Visiter Londres : 10 incontournables du British Museum

Le British Museum conserve sans aucun doute l’une des plus riches collections archéologiques au monde.

Ouvert au public dès 1753, il accueille des millions de visiteurs par an et présente la particularité d’être gratuit !

Que voir au British Museum ? Voici une liste, bien évidemment non exhaustive de certaines des plus belles pièces du musée.

A noter que seul 1% des pièces détenues pas le musée son exposées au public.

 

 

1. Pierre de Rosette (Egypte). IIème siècle av. J.-C.

Daté du IIème siècle avant Jésus-Christ et découverte lors des campagnes d’Egypte de Napoléon de 1799, la Pierre de Rosette fut une découverte majeure : L’inscription écrite en deux langues et trois écritures (hiéroglyphes, égyptien démotique et alphabet grec) fut fondamentale au déchiffrement des hiéroglyphes.

Cependant, la défaite de Napoléon permit aux anglais de prendre possession de la Pierre de Rosette.

Pièce maîtresse du British Museum, elle y est exposée depuis 1802.

 

 

2. Jeune Memnon (Egypte). 1270 av. J.-C.

Les hommes de Napoléon essayèrent également de ramener cette pièce en France, mais il faudra attendre 1818 avant qu’elle n’arrive en Angleterre et qu’elle ne soit exposée au british muséum en 1821.

La paire de ce buste du pharaon Ramsès II se trouve toujours sur son lieu d’origine, le Ramesseum.

 

 

3. Momies prédynastiques de Gabelein (Egypte). Vers 3400 av. J.-C.

La momie présentée dans la photo ci-dessus est l’une des 6 momies découvertes à la fin du XIXème siècle.

« Ginger » doit son nom au fait qu’il était probablement roux, avait environ 20 ans lors de son décès et mourut certainement assassiné d’un violent coup de couteau qui perfora son poumon.

 

 

4. Livre des Morts (Egypte). Xème siècle av. J.-C.

Le célèbre livre des morts était un texte funéraire mystique qui permettait d’assister les morts dans l’au-delà. Ce livre était placé dans le cercueil ou la chambre funéraire du défunt.

 

5. Le serpent à double tête (Aztèques/Mexique). 16ème siècle ap. J.-C.

Ce serpent de 43 centimètres de long aurait été offert par l’empereur Aztèque Moctezuma II à Hernan Cortes en 1519, au cours de l’invasion espagnole.

 

6. L’homme de Lindow (Celtes/Angleterre). 1er siècle ap. J.-C.

L’homme de Lindow est une momie datant du 1er siècle découverte dans le centre de l’Angleterre, non loin de Manchester, le 1er Août 1984. Il s’agissait d’un homme de 25 ans, mesurant 1,68/1,73m et qui pesait environ 60kg. Les circonstance de sa mort, particulièrement violente, associé à son dernier repas (céréales cuites : blé, orge et son), sont la preuve, selon certains historiens, d’un sacrifice rituel. De plus, il semble que son corps avait été recouvert d’un pigment vert végétal, et il avait avalé avant son exécution une plante venimeuse.

Les analyses ont mis en évidence 3 puissants coups sur le crâne, une incision à la gorge ainsi qu’un étranglement.

 

7. Marbres du Parthénon (Grèce). 5ème siècle av. J.-C.

Les marbres du Parthénon d’Athènes constituent l’unes des pièces maitresses du British Museum. Ramenée en Angleterre en 1801, elles sont depuis constamment réclamées par les différents gouvernements grecs.

 

8. Vase Portland (Romains/Italie). 1er siècle av. J.-C.

Vase romain incroyablement bien conservé. Retrouvé à Rome en 1581-1582, il passe de main en main avant que le duc de portland ne le confie au British Museum en 1810.

9. Le Casque de Sutton Hoo (AngloSaxons/Angleterre). 7ème siècle ap. J.-C.

Découvert en 1939, le casque de Sutton Hoo est sans aucun doute l’une des pièces maitresses du haut moyen âge et de l’époque anglo-saxone britannique.

 

10. Figurines de Lewis (Ecosse). 12ème siècle ap. J.-C.

Ce jeu d’échec, parmi les plus complets datant du moyen-âge a été découvert en 1831. Une particularité additionnelle vient du fait que les pièces soient gravées dans de l’ivoire de morse et constituées à partir de dents de baleines.

Articles similaires

Laisser un commentaire